Publié par

Promo spéciale St-Valentin !

Vous souhaitez déclarer votre flamme à Marie-Jeanne mais vous n’osez pas… Tant mieux ! C’est déconseillé et le Comptoir du Chanvre a pensé à vous : Promo spéciale sur les Vaporisateurs jusqu’à la St-Valentin !

 

  • – 15 % sur tous les vaporisateurs présentés dans le catalogue du Comptoir !

  • Avec le code promo => CONSOSAINE

Le tabac contient de la nicotine qui entraîne très fréquemment une dépendance forte et rapide chez la majorité des usagers. Associé au chanvre indien (le fameux joint), le tabac double le risque d’addiction au cannabis. Ce risque pourrait donc être réduit à 4 % des usagers si l’on menait une politique volontariste pour changer les pratiques d’usage. Il est donc IMPERATIF DE PROSCRIRE LE TABAC !

Lorsque l’on fume le chanvre dans une feuille à rouler ou dans une pipe, il se produit une combustion de la matière végétale (ou pyrolyse). La température de la braise varie alors entre 400 et 600°C, ce qui dégage de nombreux produits toxiques et détruit près de la moitié des principes actifs de la plante par pyrolyse. Le fait de consommer le chanvre en cigarettes offre donc un faible rendement en principes actifs et expose à un large cocktail de produits nocifs hautement toxiques. La fumée inhalée à travers une cigarette n’extrait que 23% du THC en moyenne et la fumée inhalée est constituée de 88% de produits toxiques et seulement 12% de principes actifs. Les goudrons, les métaux lourds, le monoxyde de carbone (Co2), le benzène, le toluène, le naphtalène, les particules et les hydrocarbures polyaromatiques issus de la combustion et de la pyrolyse sont responsables de maladies cardiovasculaires et respiratoires et de différents cancers. À l’inverse, les principes actifs de la plante (phytocannabinoïdes et terpènes) sont des molécules qui peuvent être bénéfiques pour la santé dans certaines conditions au vu de leurs propriétés médicinales.

Pour en savoir davantage, vous devez impérativement consulter ce document : Comment consommes-tu ton chanvre ?

La vaporisation peut être utilisée pour de nombreuses plantes médicinales (en inhalation ou en aromathérapie). Attention, ne pas vaporiser des plantes dont vous ne connaissez pas les effets car certaines peuvent être toxiques. Dans tous les cas, il est préférable d’en parler à un médecin. Attention : en aucune façon, la boutique n’est destinée à inciter à la consommation de plantes classées comme stupéfiantes, infraction punie par la loi d’une peine de 5 ans de prison et de 75 000 € d’amende. Le matériel de réduction des risques présenté ici est destiné uniquement aux usagers informés majeurs.

Les avantages indiscutables de la vaporisation :

– Réduction de plus de 95 % des toxiques : par rapport à la combustion, pas de complications à long terme ni de sensation de lourdeur, d’oppression ou de fatigue après avoir consommé ;
– Goût net et limpide : toutes les qualités organoleptiques et les terpènes de la plante vaporisée sont mises en valeur, sans être souillées par la combustion ;
– Choix des effets / gestion de la psycho-activité : les cannabinoïdes ayant des effets variés et multiples, le choix de la température de chauffe permet de mieux cibler ceux que l’on cherche à obtenir ;
– Économie de matière végétale : grâce à une meilleure biodisponibilité des principes actifs – ceux-ci n’étant pas détruits par pyrolyse – jusqu’à 80% des principes actifs sont absorbés par vaporisation contre seulement 20 % par combustion ;
– Rapidité d’action : permettant un titrage facile de la posologie souhaitée ainsi qu’un effet quasi-instantané ;
– Discrétion : les odeurs ne restent plus ;
– Plus propre : pas de combustion, pas de fumée, pas de cendres …
– Facilite l’arrêt du tabac : grâce aux vertus anti-craving du Cannabidiol (CBD).